Asinothérapie,

Asinomédiation

L'âne, lien social dans un travail de médiation

« De plus en plus d'institutions spécialisées, d'écoles ou de centres de loisirs viennent aux ânes, attirés par cet animal si familier. Mais comment définir les particularités parfois de ces activités d'accueil ?

Lorsqu'il s'agit d'accueillir un public handicapé, le terme asino-thérapie se généralise. Pourtant, c'est comme un panier percé : « on peut tout y mettre mais cela ne dit rien précisément sur le contenu thérapeutique qui n'est d'ailleurs pas toujours élaboré».

L'âne, tout comme l'eau, le cheval, la montagne peut avoir naturellement des effets thérapeutiques sur tout un chacun et à tout moment de sa vie. Mais notre question, est de savoir, au delà de ce contexte naturel, comment proposer et construire une intention et un contenu thérapeutique adapté à chacun ? A partir de quoi, de quand, le sujet accompagné va venir s'en saisir ? Et comment peut-on constater des effets ? 

Les accueils sont tous différents avec une telle variété que les projets se définissent tous selon leur nature et leur contexte. Ainsi, pour les institutrices, la journée découverte de l'âne dans son environnement a une valeur pédagogique, à moins qu'il ne s'agisse de réinsertion scolaire. L'éducateur qui organise un projet de plusieurs séances y met une intention éducative, mais celui qui fait une sortie le dimanche, y voit du ludique. Pour le kinésithérapeute, le contact avec l'âne a une valeur de rééducation fonctionnelle, tandis que le psychothérapeute utilise la relation à l'âne et à son environnement comme un espace pour se dire.

 

A nommer tous ces exemples, nous percevons donc que c'est le regard croisé du professionnel (accompagnant le public) qui, par son projet détermine l'intention de l'activité, et de l'ânier, qui par sa présence et son environnement de travail, construisent un espace profitable à l'être accueilli. Ainsi , nous voyons qu'il y a multiples formes à l'accueil et qu'il faudrait parler d'asino-pédagogie, d'asino-rééducation, d'asino-loisir ! 

Au-delà de ces dénominations, ce qui nous intéresse c'est de savoir comment l'ânier construit, élabore, réfléchit son approche. Comment définit-il également son rôle ? Comment se place t-il ?

Certains parlent de médiateur, et ce, quel que soit le public reçu : même quand il loue ses ânes à une famille, l'ânier fait le lien, se donnant à voir, montrant comment il aborde ses ânes, expliquant ses principes, ses connaissances Ainsi, il crée un imaginaire qui permet à chacun de venir se saisir de ses acquis, de ses expériences pour investir la relation avec l'âne.

Ensuite selon les publics, la médiation prend une intention pédagogique, éducative, thérapeutique ou simplement ludique dont la finalité est que les personnes accueillies puissent profiter du contact avec l'âne et le faire leur.

   

L'association Médi'âne a préféré se constituer autour du terme de médiation pour qualifier la relation singulière entre un ânier, des ânes, un public et des encadrants et regrouper les partenaires qui se reconnaissent dans une recherche de qualité d'accueil et d'accompagnement dont le but premier est le bien être et la découverte de l'autre.

C'est un réseau né en 2003 pour ouvrir la réflexion d'accueil à visée thérapeutique, en animant des rencontres annuelles entre différents acteurs du secteur. Ainsi plus de 150 personnes ont participé aux rencontres dont 10 générales et 3 autres sur des thèmes particuliers comme l'approche de l'âne, de l'accueilli à l'accueillant...

 

Ces rencontres sont organisées et animées par une équipe de bénévoles ayant tous une expérience de plus de 10 ans dans cette activité. La singularité de cette équipe, du réseau est la diversité des approches, des accueils, des outils et des contextes. Fort de cette particularité et de son vécu, Médi'âne peut aujourd'hui vous accompagner dans un travail d'évaluation, d'analyse de pratiques.

Vous trouverez ci-dessous un lien qui vous guidera vers le site de l'association Médi'âne et vers d'autres contacts d'âniers qui, en dehors de ce réseau, proposent eux aussi un accueil particulier.

Merci à « bourricot.com » d'être relais dans la présentation de tout ce petit monde ! »

Nadège Champeau, membre fondatrice de l'association Médi'âne

 

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ SUR CE LIEN




Chanter avec des ânes


ânes et handicap 

faites connaître ce site à vos amis